purification


purification

purification [ pyrifikasjɔ̃ ] n. f.
XIIe; lat. purificatio
1Cérémonie, rite par lequel on se purifie. ablution. Purification par l'eau. Les purifications prescrites par la loi mosaïque, islamique. Fête de la Purification de la Vierge : fête catholique connue sous le nom de Chandeleur.
Liturg. Action de nettoyer (les linges sacrés), d'essuyer (le calice, les doigts du prêtre).
2Vx Opération par laquelle on sépare une substance de ses impuretés. clarification, épuration.
3(1992) Purification ethnique.
⊗ CONTR. Corruption.

purification nom féminin (latin purificatio) Action de purifier quelque chose en le débarrassant de ses impuretés : Purification de l'eau par l'ébullition. Rites religieux qui délivrent d'impuretés, de souillures morales. Fête célébrée le 2 février en l'honneur de la Sainte Vierge et de sa purification au Temple après la naissance de Jésus. (On l'appelle encore la Chandeleur parce que, ce jour-là, on bénit des cierges allumés.) Geste de la messe qui suit les ablutions et qui consiste à essuyer le calice avec le purificatoire. ● purification (citations) nom féminin (latin purificatio) Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski Moscou 1821-Saint-Pétersbourg 1881 La purification par la souffrance est, croyez-moi, moins douloureuse que la situation que vous faites à un coupable par des acquittements inconsidérés. Journal d'un écrivain, 1873, le Milieu purification (expressions) nom féminin (latin purificatio) Purification ethnique, élimination, par une population dominante, des autres groupes ethniques vivant sur le même territoire, par l'exercice d'une violence physique ou psychologique. (On dit aussi épuration ethnique et nettoyage ethnique.)

purification
n. f. Action de purifier; son résultat. La purification de l'air.
|| Fig. La purification du corps imposée par certaines religions est le symbole de la purification de l'âme.
|| LITURG CATHOL Moment de la messe où le célébrant essuie le calice.

⇒PURIFICATION, subst. fém.
A. — Domaine phys. Action de purifier (une substance, un organisme) d'(un élément hétérogène). Essayer la purification du microbe par inoculation d'animaux divers jusqu'à ce que vous trouviez une espèce qui devienne malade tout au moins, si elle ne meurt pas (PASTEUR, Corresp., 1883, p. 378). Le groupe secondaire ou mésozoïque comprend les formations sédimentaires qui se sont déposées depuis la purification définitive de l'atmosphère terrestre (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 224).
B. — Domaine relig. Rite usité dans de nombreuses religions.
1. Rite destiné à effacer une souillure (physique ou morale, naturelle ou contractée). C'est là que l'ambassade va subir, pour commencer, les trois jours de quarantaine et de purification imposés toujours aux étrangers qui ont eu la faveur d'entrer à Fez (LOTI, Maroc, 1889, p. 144):
1. Les Maricopa considéraient le contact de l'ennemi comme une cause de maladie; par conséquent tous les membres d'une expédition devaient à leur retour se soumettre à une période de purification fixée à seize jours (...). Cet intense sentiment de souillure se retrouve chez d'autres tribus de l'Arizona.
LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux 1936, p. 252.
2. Rite destiné à (se) mettre en état d'entrer en relation avec le divin. Près de l'autel de gauche, dans la cour, était une petite loge destinée aux purifications; quelques bas-reliefs en décoraient les murailles. Deux vases contenant l'eau lustrale se trouvaient en outre placés à l'entrée de la porte intérieure, comme le sont nos bénitiers (NERVAL, Filles feu, Isis, 1854, p. 654). V. ablution ex. 11:
2. Parmi les cérémonies les plus importantes de la religion de la cité il y en avait une qu'on appelait la purification (...) cette cérémonie devait avoir pour vertu d'effacer les fautes commises par les citoyens contre le culte.
FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 201.
3. Spécialement
a) RELIG. JUIVE. Acte par lequel on enlève une impureté d'origine physique, légale ou morale.
Purifications (légales). Purifications prescrites par la Thora et consistant en ablutions auxquelles s'ajoutaient, à l'époque du Temple, et selon les cas, un sacrifice et/ou une offrande. (Ds Ac. 1798-1935, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, DG).
Purification des femmes. Cérémonie au cours de laquelle la femme qui avait enfanté se purifiait, quarante jours après la naissance d'un garçon et quatre-vingts jours après la naissance d'une fille. La purification des mères après les relevailles (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 41).
b) RELIG. CATH.
Purification de la Vierge. Fête fixée au 2 février commémorant la purification à laquelle se soumit la Vierge en même temps qu'elle présentait l'Enfant Jésus au Temple, quarante jours après sa naissance. Le jour de la Purification, 2 février, on arrêta Savreux, l'un des libraires et imprimeurs ordinaires de Port-Royal (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 554). Sous le nom de Chandeleur, la Purification compte aussi parmi les grandes fêtes (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 223).
LITURG. Ablutions auxquelles sont soumis les vases sacrés après qu'ils ont servi à l'Eucharistie, de manière qu'il n'y reste rien des Saintes Espèces. V. ablution ex. 8.
C. — Domaine mor. et métaphys. Action de purifier (quelqu'un) de toute faute. Quand Pierre Bezoukhov, dans Guerre et paix, se présente à l'initiation maçonnique, et qu'on lui désigne la purification et l'amélioration de soi comme le but principal de la fraternité, il hausse les épaules (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 691).
P. méton. Peine expiatoire purificatrice:
3. Virgile parle (...) des peines expiatoires que devaient subir ceux qui n'étaient pas assez purs pour entrer dans l'élysée. Ces purifications étaient douloureuses pour les manes, et de véritables supplices. Il suppose que les ames, en sortant du corps, étaient rarement assez purifiées pour se réunir au feu éther dont elles étaient émanées.
DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 523.
D. — Domaine intellectuel et esthét.
1. Action de purifier quelque chose de ses imperfections. Purification de la langue. Il n'existe pas de bonne grammaire française, le linguiste qui consacrerait quelques années à cette tâche ferait plus que n'importe qui pour la purification de notre idiome (DU BOS, Journal, 1923, p. 279). De nombreux écrivains se refusèrent à ne voir dans l'objet de la poésie qu'un simple prétexte à la purification du langage et à l'affermissement de la pensée (Arts et litt., 1936, p. 40-1).
2. Action de purifier (une œuvre) de (ses imperfections). La méthode convenable pour la purification et la restitution des textes a été dégagée des expériences accumulées par plusieurs générations d'érudits (LANGLOIS, SEIGNOBOS, Introd. ét. hist., 1898, p. 54).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. « cérémonie par laquelle on se purifie dans la loi de Moïse (surtout des relevailles de la Vierge) » (Li Sermon Saint Bernard, éd. W. Foerster, p. 124); 2. 1580 « pratiques religieuses de propreté usitées dans certaines religions » (MONTAIGNE, Essais, II, 12, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 518); 3. 1688 chim. « action d'ôter d'une substance ce qui s'y trouve d'étranger » (GLASER ds RICH. t. 2); 4. 1694 liturg. cath. (Ac.). Empr. au lat. purificatio « purification », dér. de purificare (v. purifier). Fréq. abs. littér.:158.

purification [pyʀifikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1190; lat. purificatio.
1 Cérémonie, rite par lequel on se purifie ( Ablution, baptême; lustral [cit. 1]). || Les purifications prescrites par la loi mosaïque, islamique.Purification légale des femmes juives qui relevaient de couches.Fête de la Purification de la Vierge : fête catholique commémorant la venue de Marie au Temple (pour se purifier selon la loi juive). → Immondice, cit. 3, Bossuet. Chandeleur, présentation (de Jésus au Temple).
1 Si une femme ayant usé du mariage enfante un mâle, elle sera impure pendant sept jours; elle demeurera séparée des choses saintes, de même que dans ses purifications ordinaires.
L'enfant sera circoncis le huitième jour;
Et elle demeurera encore trente-trois jours pour être purifiée (…)
Bible (Sacy), Lévitique, XII, 2-4.
2 L'histoire universelle jusqu'à Jésus n'est pour Stirner qu'un long effort pour idéaliser le réel. Cet effort s'incarne dans les pensées et les rites de purification propres aux anciens. À partir de Jésus (…) un autre effort commence qui consiste, au contraire, à réaliser l'idéal. La rage de l'incarnation succède à la purification (…)
Camus, l'Homme révolté, p. 85.
(1691). Liturgie. Action de nettoyer (les linges sacrés), d'essuyer (le calice, les doigts du prêtre). || Purification des vases sacrés, à la messe. Purificatoire.
2 Action de purifier, de rendre pur. || Purification de l'âme. || Purification des mœurs. Assainissement.
3 Vx. Opération par laquelle on sépare une substance de ses impuretés. || Purification d'un liquide troublé. Clarification, épuration.Purification d'un minerai par le feu, au four ( Affinage). aussi Désinfection.
tableau Vocabulaire de la chimie.
4 Élimination des éléments étrangers ( Axénisation), hétérogènes (→ Littérature, cit. 6).
5 Purification ethnique (trad. du serbe; syn. épuration, nettoyage ethnique) : élimination ou déplacement violent de groupes ethniques par un groupe dominant d'une autre ethnie.
CONTR. Corruption.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • purification — Purification. s. f. Nettoyement, restablissement dans l estat de pureté. Rien ne contribuë tant à la purification du sang que, &c. cela sert à la purification des métaux. Purification, est aussi l Action que le Prestre fait à la Messe lors qu… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Purification — is the process of rendering something pure, i.e. clean of foreign elements and/or pollution, and may refer to: * List of purification methods in chemistry * Purification of quantum state in quantum mechanics, especially quantum information *… …   Wikipedia

  • Purification — Pu ri*fi*ca tion, n. [F. purification, L. purificatio. See {Purify}.] 1. The act of purifying; the act or operation of separating and removing from anything that which is impure or noxious, or heterogeneous or foreign to it; as, the purification… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • purification — [n] freeing, cleansing ablution, absolution, atonement, baptism, bathing, catharsis, depuration, disinfection, distillation, expiation, expurgation, forgiveness, grace, lavation, laving, lustration, purgation, purge, purifying, rarefaction,… …   New thesaurus

  • purification — Purification, Purificatio …   Thresor de la langue françoyse

  • purification — (pu ri fi ka sion ; en vers, de six syllabes) s. f. 1°   Action de séparer des corps naturels leurs impuretés. La purification des métaux.    Action de débarrasser une substance quelconque de toutes les matières qui lui sont étrangères. La… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PURIFICATION — s. f. Action de purifier, d ôter d une substance ce qui s y trouve d impur et d étranger. Cela sert à la purification des métaux. La purification du sang, des humeurs. PURIFICATION, est aussi L action que le prêtre fait à la messe, lorsque, après …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Purification — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Purification », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Purification en chimie (méthodes de… …   Wikipédia en Français

  • PURIFICATION — n. f. Action de purifier, d’ôter d’une substance ce qui s’y trouve d’impur et d’étranger. Cela sert à la purification des métaux. La purification du sang. Il désigne aussi l’Action que le prêtre fait à la messe lorsque, après avoir pris le sang… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • purification — pu·ri·fi·ca·tion (pyo͝or ə fĭ kāʹshən) n. The act or an instance of cleansing or purifying. * * *       the use of ritual techniques to protect against what are held to be unclean, sinful, or otherwise undesirable situations. In a society with a… …   Universalium